J'entretiens ma e-Cigarette

Un guide pour entretenir sa cigarette électronique

Catherine Vautrin, nouvelle ministère de la santé

Certaines autorités politiques préconisent une interdiction progressive de la commercialisation de la cigarette électronique en France. Dans ce contexte, les vapoteurs se posent plusieurs questions avec la nomination de Mme Catherine Vautrin comme nouvelle ministre de la santé. Ils se demandent surtout si l’arrivée de cette personnalité risque d’avoir un impact négatif sur la vape. Souhaitez vous tout savoir à ce sujet ? Focus!

Quelle est la position de Madame Catherine Vautrin par rapport à la vape ?

La position de la nouvelle ministre de la santé de la France sur la vape n’est pas connue du grand public. Il est toutefois possible de se faire une idée sommaire sur la question. Madame Catherine Vautrin est en effet ministre de la santé dans un gouvernement au sein duquel le Premier ministre est lui-même vapoteur.

Il est donc évident que ses prises de décision sur le sujet doivent être le plus éclairées possible au risque de froisser son chef. Elle garde certes toute sa liberté d’action dans la gestion de son portefeuille ministériel.

Une prise en compte de la position du Premier ministre, passionné de la vape, peut s’avérer toutefois nécessaire sur les questions relatives à l’avenir de la cigarette électronique. Cette mesure permet d’éviter toutes formes d’ambiguïté et un éventuel effritement de la cohésion de l’exécutif.

Quelle est la relation entre le ministère de la santé et l’industrie de la vape ?

La cigarette électronique est perçue par de nombreuses autorités politiques et organismes internationaux comme une source d’addiction au tabac à la longue. En tant que garante de la santé publique, la nouvelle ministre doit œuvrer pour l’exécution des lois et des recommandations qui régissent la commercialisation et la consommation de ce produit.

Une nécessité de faire respecter la réglementation nationale sur la vape

En sa qualité de ministre de la santé, Madame Catherine Vautrin a l’obligation de veiller à l’application des lois votées par le parlement et qui encadrent l’industrie de la vape. En ce sens, elle doit s’assurer de l’exécution de la loi sur la prohibition des cigarettes électroniques jetables votée par l’Assemblée nationale.

La mise en application des recommandations de l’OMS sur la vape

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis plusieurs recommandations en rapport avec la vape. La nouvelle ministre de la santé doit tenir compte de ces normes supra nationales pour élaborer sa politique générale sur ce produit.

Cette structure faîtière de la santé mondiale préconise le contrôle de la qualité et de la concentration de la nicotine ainsi que la surtaxation des produits dérivés de la cigarette électronique.

La nomination de Catherine Vautrin : des répercussions négatives sur l’industrie de la vape ?

La nomination de Madame Catherine Vautrin peut avoir un impact négatif ou non sur le vapotage.

Une nomination avec de lourdes conséquences sur la vape

Madame Catherine Vautrin est une technocrate aguerrie. Elle voudra donc à coup sûr exercer sa fonction ministérielle dans le strict respect des lois nationales et des recommandations de l’OMS. Pour ces considérations, certains observateurs affirment que l’industrie de la vape est appelée à disparaître progressivement avec l’arrivée de Madame Vautrin à la tête du ministère français de la santé.

Une nomination avec peu d’impact négatif sur la vape

L’industrie de la vape peut bien subsister en France malgré l’arrivée de Madame Catherine Vautrin à la tête du ministère de la santé. En effet, cette personnalité doit sa nomination à l’actuel premier ministre, Monsieur Gabriel Attal. Ce dernier est aussi un vapoteur. Beaucoup d’autres membres de ce gouvernement appartiennent également à cette communauté.

Toute prise de décisions de la nouvelle ministre contre la cigarette électronique doit être allégée. Cette mesure vise à ne pas remettre en cause les convictions personnelles de son supérieur hiérarchique et de ses collaborateurs au gouvernement.

Ainsi, le risque d’un éclatement du gouvernement est évité. Dans ces conditions, une lueur d’espoir subsiste encore pour l’avenir de la vape en France malgré la nomination de cette personnalité charismatique à la tête du ministère de la santé.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

Poster un Commentaire

© 2024 J'entretiens ma e-Cigarette